Macron s’attaque aux salariés précaires et aux directeurs d’écoles:

NON A LA RÉDUCTION DES CONTRATS AIDES ! 

NON A LA DISPARITION DE l’AIDE ADMINISTRATIVE !

Alors que des centaines de directrices et directeurs de notre département n’ont jamais eu d’aide administrative, plusieurs qui en bénéficiaient ont appris, à la rentrée, sans même que l’administration ne les en informe officiellement,  que leurs contrats ne seraient pas renouvelés

Comment ne pas être révoltés par cette façon inhumaine de procéder quelques jours avant la rentrée vis à vis des directeurs surchargés de tâches et de ces personnels déjà précaires.

Si votre AAD, si votre école sont touchés par cette mesure inacceptable, contactez le SNUDI-FO dans les plus brefs délais : il y a URGENCE !

 (snudi.fo.gard@gmail.com

Nous allons nous battre, comme l’a fait avec succès le SNUDI FO du Vaucluse, pour obtenir le réemploi de tous les AAD.

Envoyez-nous vos dossiers  afin que nous demandions en urgence, avec l’Union Départementale FO, une audience auprès du Préfet visant à obtenir le rétablissement de tous ces contrats.

D’autre part nous allons rencontrer le DASEN afin de faire le point sur l’octroi « anarchique » d’AAD qui a été fait au fil des années et de recenser les besoins des directeurs de toutes les écoles.

Le SNUDI-FO revendique :
► le maintien et le renouvellement de tous les postes en contrats aidés dans les écoles (AAD, AVS)

► la création de tous les postes nécessaires pour que chaque école dispose d’une aide à la direction

► la transformation de ces contrats en emplois statutaires de la Fonction publique.