COMMENT VONT FONCTIONNER CES POSTES A EXIGENCE PARTICULIÈRE 

Nous comptons, cette année, 67 postes de CP dédoublés en REP+.

L’an prochain, s’ajouteront 24 postes de CE1 en REP+ et 21 de CP en REP

Pour le DASEN, ce ne sont pas des postes d’adjoints « lambda » et il veut s’assurer que personne n’arrive là par hasard
Notre commentaire : on devient rarement PE par hasard mais plutôt par concours ! 
Ses exigences sont : 
  • Une capacité d’observation fine des élèves (ce qui n’a pas été le cas pour les PDMQC d’après lui)
  • Une coopération et un  travail d’équipe (dimension essentielle pour lui)
Notre commentaire : une remise en cause de nos compétences professionnelles et de de notre liberté pédagogique

3 axes structurent sa démarche :

  1. mettre sur ces postes des enseignants compétents et volontaires
  2. valoriser les équipes déjà constituées
  3. créer un dispositif incitatif et souple
Notre commentaire : un pas de plus vers des carrières au mérite et, peut-être bientôt, le départ volontaire des enseignants « incompétents »

Fonctionnement de ces PEP :

  • constitution d’un vivier unique
  • tous les postes seront étiquetés PEP (ceux qui préexistent et ceux qui seront créés)
  • nécessité de l’avis des IEN + de la commission
  • aucune affectation à titre définitif hors vivier.

Profils spécifiques pour entrer dans le vivier:

  • personnels CP dédoublés cette année (avis IEN seulement)
  • enseignants CP-CE1 cette année (avis IEN seulement)

Réaffectation : (avant le mouvement)

  • Les personnels sur des CP dédoublés cette année en REP+, s’ils souhaitent poursuivre et obtiennent un avis favorable de leur IEN, seront réaffectés avant le mouvement sur leur poste (conservant leur ancienneté sur l’école et leurs bonifications). Cela concerne aussi bien ceux à titre provisoire (affectation à l’année) qui auront une priorité absolue que ceux déjà à titre définitif sur l’école.
  • Tout le personnel de l’école peut bénéficier d’une réaffectation dans l’école s’ils en font la demande et s’ils sont dans le vivier (le DASEN parle d’une décision prise en conseil de maîtres avec un formulaire à remplir)
  • S’il y a, sur l’école, plus de personnels intéressés que de postes disponibles, le DASEN propose que l’IEN choisisse !! Toutes les organisations syndicales se prononcent contre. On pense (et espère) que le DASEN s’orientera plutôt vers l’ancienneté dans l’école, puis le barème, mais rien n’est encore arrêté.

A l’issue des réaffectations, se fera le mouvement avec les postes qui seront non affectés.

Notre commentaire : un mouvement qui se réduit, année après année, à peau de chagrin

En cas de fermeture de classes sur une école :

  • Si le dernier arrivé sur l’école n’est pas sur un PEP, c’est lui qui subit la mesure de carte scolaire et cela n’a aucune conséquence sur les PEP
  • Si le dernier arrivé est un PEP, il faut qu’il y ait au moins un collègue restant sur l’école qui soit dans le vivier pour prendre un poste de  CP/CE1 dédoublé sinon ce seront 2 collègues  qui devront quitter l’école !

Pour nous rassurer, le DASEN nous dit qu’il sera fait preuve de largesse dans la constitution du vivier (une nouvelle vague sera peut-être nécessaire).

Notre commentaire : avec les PEP, une fermeture de classe peut se traduire par le départ de deux collègues !

Cas particuliers : directeurs, temps partiels, PEMF…

Le DASEN souhaite que ces personnels ne soient pas dans le dispositif mais ne pourra l’imposer : pas de principe d’exclusion donc.

Pour les compléments de service, les TD seront prioritairement pris dans le vivier : il y aura donc une réouverture du vivier pour les TD et les BD.

Si un poste n’est pas pourvu à l’issue du mouvement, que se passe-t-il ?  Le DASEN n’a toujours pas de réponse !

En conclusion

Le SNUDI FO réaffirme son opposition à la mise en place de ces PEP et rappelle au DASEN son attachement à un mouvement basé sur le barème qui seul permet un véritable contrôle syndical des opérations de mutations intra-départementales.

LES CONSÉQUENCES SUR LE MOUVEMENT VONT CONCERNER TOUS LES COLLÈGUES !

CES POSTES A EXIGENCE PARTICULIÈRE CONSTITUENT UNE NOUVELLE ETAPE DANS LA REMISE  EN CAUSE DE NOTRE STATUT ET DE NOTRE LIBERTÉ PÉDAGOGIQUE ! 

Vous pouvez compter sur le SNUDI FO pour suivre toutes ces opérations et préserver les droits des collègues malgré le cadre imposé par le DASEN

Amandine Lamoulie, Frédéric Lafaye