Le CTSD devrait se tenir au début du mois de février
ENVOYEZ-NOUS VOS FICHES DE REVENDICATIONS
 
 
Le projet du ministre Blanquer d’instaurer un statut de directeur supérieur hiérarchique, en dehors du corps des PE, à la tête de regroupements d’écoles, va passer, inévitablement, par des fusions d’écoles.
.
Comme l’avait déjà évoqué le DASEN, lors de la carte scolaire de l’an dernier, il faut en finir avec les écoles rurales en concentrant les RPI sur un seul village et il faut en finir avec la différentiation maternelle-élémentaire en « primarisant », ce qui permet de supprimer des milliers de postes de direction et de postes d’adjoints.
.
Bien sûr, le projet ministériel est encore à l’état de projet mais les choses peuvent aller très vite dans la mesure où il faut préparer le terrain et faire face à une dotation en poste sans doute nulle ou, pour le mieux, insignifiante, pour notre département. Et lorsque l’on sait qu’il reste encore des CE1 à dédoubler en REP, que le problème du manque de remplaçants n’est toujours pas résolu  et que nos classes « ordinaires » sont trop souvent surchargées…
.
De plus, il se peut que Nîmes soit en toute première ligne dans le projet de notre ministre : en effet, sa venue à Nîmes, à l’automne dernier, n’avait d’autre objectif que de faire la promotion des « Cités éducatives » destinées à accueillir jusqu’à 800 élèves, soit une quarantaine de classes. Des expérimentations vont se mettre en place dès la rentrée 2019 comme à Créteil où l’annonce d’un EPEP géant a déjà été annoncé par la municipalité, regroupant 4 écoles maternelles et élémentaires.
A quelle sauce allons-nous être mangés sur la ville de Nîmes ?
.
Pour toutes ces raisons, la carte scolaire 2019 revêt une importance majeure.
.
Nous vous conseillons donc :
.
–  de nous faire remonter, par retour de mail, tous les éléments nécessaires pour vous défendre si vous craignez une fermeture ou souhaitez une ouverture. Vous pouvez utiliser ce document   ou utiliser une autre forme qui vous convient mieux.
.
– de vous rapprocher de votre IEN pour connaître les intentions de l’administration à votre égard.
.
– de vous rapprocher de vos élus municipaux et de vos parents d’élèves pour organiser la mobilisation et envisager une action commune, notamment une demande d’audience commune auprès du DASEN à laquelle nous pouvons vous accompagner
..
L’an dernier, je pense que vous avez pu faire la différence, face à l’engagement total du SNUDI FO pour défendre chaque dossier jusqu’au bout et non pas s' »adapter » aux fermetures, soit disant nécessaires, proposées par le DASEN.
.
Le combat sera rude et il ne se gagnera pas que dans les instances !
.
Nous avons à nouveau interpellé le Préfet, lors du  CDEN du 20 décembre 2018, en lui rappelant que, grâce à son intervention l’an dernier, des délégations d’écoles – parents, élus, enseignants – avaient pu être reçues à la DSDEN comme cela s’est toujours fait. Nous lui avons donc demandé de veiller à ce que ce dispositif puisse se mettre en œuvre dans la sérénité lors des opérations de cette année. Sinon, dans le contexte social que nous traversons, ce serait volontairement mettre le feu aux poudres.
.
Contactez-nous si vous avez besoin d’aide
.
Pascal Gasquet
secrétaire départemental